Analyse de La Princesse de Clèves

Etude de la scène de rencontre entre le Duc de Nemours et la Princesse de Clèves

La scène de rencontre se déroule lors d’un bal à la Cour. D’emblée, la scène est donc marquée au fer par le jeu des apparences et des faux-semblants. Par ailleurs, ce lieu n’est en aucun cas propice à l’intimité dans la mesure où les deux héros vont être entourés d’une foule de monde. Ainsi, le thème du coup de foudre est d’ores et déjà sous-jacent. Enfin, le fait que la scène de rencontre se passe lors d’un bal peut quelque peu faire penser à un mythe connu de tous… Celui de Roméo et Juliette.

 

Tout d’abord, intéressons-nous aux apparences et faux-semblants qui entourent les deux futurs amants. Ces deux thèmes (qui n’en forment qu’un seul, en réalité) sont perceptibles par un élément qui leur est intimement lié : le regard. De ce fait, tout un champ lexical faisant allusion au regard, à la vue se retrouve dans cette scène. Ce dernier est omniprésent. Ce thème n’est pas le fruit du hasard. En effet, le regard est le symbole par excellence de l’apparence mais aussi du jugement de cette apparence. Les convives ne cessent donc de se lorgner et de se juger sur leur tenue et leur comportement en société. De plus, le regard est également le symbole de coup de foudre qui va lier la Princesse de Clèves et le Duc de Nemours et sceller leur destin. Les personnages de la scène n’existent qu’à travers cette apparence. Les femmes doivent être belles et bien parés. Les hommes, quant à eux, doivent révéler leur grande force physique.

 

D’emblée, on peut constater que le Duc de Nemours et la Princesse de Clèves ont des parures très ressemblantes. Les hommes de l’époque se maquillaient et agrémentaient souvent leurs parures de bijoux. Il y a donc une ressemblance physique chez les deux futurs amants. Cependant, cette ressemblance ne réside que dans le thème de la parure. Ainsi, mis à nu, elle n’existerait plus. Est-ce là les prémices d’une dénonciation de leur amour ?

 

En effet, les destinées des deux amants sont très présentes. De ce fait, leur destin sont sans cesse comparés et mis en parallèle. Leur apparence physique en est une preuve indéniable. Qui plus est, le bal a lieu car ce sont les fiançailles de la fille du Roi. La soirée est donc rythmée par le thème de l’amour qui annonce les prémices de celui entre la Princesse de Clèves et le Duc de Nemours.

 

Enfin, on remarque une certaine réticence de la part de la Princesse de Clèves qui peut être interprétée comme une peur du destin tragique qu’elle pressent. De cette façon, lorsque le Duc de Nemours entre en scène, il fait un bruit assourdissant. L’assemblée générale se retourne mais la Princesse de Clèves, elle, lutte avec elle-même pour ne pas regarder l’homme qui vient de faire apparition alors qu’elle ne le connait pas. Cependant, malgré ce refus, elle sera contrainte et forcée de croiser son regard lorsque le Duc de Nemours lui sera imposé comme cavalier. Dès lors, le destin des jeunes amants semblent scellé.

 

La scène du bal dans l’oeuvre « La Princesse de Clèves » fait donc écho à un grand mythe de la littérature. De ce fait, le thème du regard et le thème de la passion prédominent d’ores et déjà l’oeuvre de Madame de Lafayette. Malgré un première réticence de la principale concernée, cette dernière s’adonnera entièrement à son bien-aimé. Une passion foudroyante aussi bien par le regard que par la destinée qui attend les deux héros. La scène du bal reste donc encore innocente bien que prévoyante.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • la princesse de clèves analyse
  • princesse de Clèves analyse
  • la princesse de cleves commentaire
  • analyse la princesse de clèves
  • la princesse de clève analyse
  • analyse de la princesse de cleves
  • commentaire la princesse de clèves
  • commentaire princesse de cleves
  • princesse de cleve analyse
  • princesse de clèves analyse scène de rencontre